L’ensemble Les Timbres 

Yoko Kawakubo, violon
Myriam Rignol, viole de gambe
Julien Wolfs, clavecin

Voir la page dédiée 

Trio de solistes dont l’entente musicale et humaine crée un son unique, l’ensemble Les Timbres est le fruit d’une amitié profonde qui se compléta avec les années d’une forte complicité artistique. Il a été fondé en 2007 par trois musiciens aux parcours variés : la violoniste japonaise Yoko Kawakubo, la violiste française Myriam Rignol et le claveciniste belge Julien Wolfs. Ils sont rejoints régulièrement par d’autres artistes (chanteurs, instrumentistes, danseurs, comédiens, …) avec lesquels ils partagent des projets alliant recherche, création et transmission.
Leurs enregistrements sont unanimement salués par le public et la critique spécialisée : « Un travail d’orfèvre sensible et illuminé par l’intelligence. Les Timbres nous livrent une éblouissante leçon de musique de chambre »  – DIAPASON (Pièces de Clavecin en Concerts de Jean-Philippe Rameau – 2014, Diapason d’Or ; La Suave Melodia – 2015, 5 Diapasons ; Les Concerts Royaux de François Couperin – à paraître en avril 2018).

Après leurs études instrumentales, les musiciens des Timbres ont également obtenu avec les honneurs un Master de Musique de Chambre au CNSMD de Lyon. De plus et sans rien céder à l’exigence de leur carrière de concertiste (comme en témoignent les nombreux concours internationaux dont chacun est lauréat) ils prennent à cœur leur mission de transmission artistique, rendue évidente grâce à leur formation pédagogique (Certificat d’Aptitude, Master de pédagogie, etc.). Ils enseignent actuellement dans des établissements musicaux réputés, tout en imaginant des formules de concert pédagogique à destination de publics jeunes et/ou familiaux (tel que le spectacle « Blanche-Neige et les Sept Notes »).

Dès sa création, l’ensemble Les Timbres fut régulièrement récompensé lors de nombreux concours internationaux de musique de chambre en y obtenant régulièrement la distinction si appréciée des musiciens qu’est le « Prix du Public ». En 2009, il remporta notamment le Premier Prix au prestigieux Concours International de Musique de chambre de Bruges (Belgique), ainsi que le Prix de la meilleure création contemporaine.

Les musiciens des Timbres développent non seulement une vision personnelle du répertoire si riche et magnifique composé pour leur formation aux XVIIème et XVIIIème siècles, mais explorent aussi en profondeur le travail de la musique de chambre (couleurs, confiance, improvisation, etc.). La recherche des timbres est au cœur de ce travail, et notamment l’alliance des différents timbres des instruments à cordes (qu’elles soient frottées ou pincées).

En concert, ils se produisent partout en Europe, et au Japon (comme par exemple au Festival d’Ambronay, au Concertgebouw de Bruges, à Tokyo Opera City, à la Philharmonie Narodowa de Varsovie, etc.). Les Timbres ont remporté un véritable succès lors de leur dernière saison, notamment lors des concerts à l’Auditorium du Louvre (retransmis par France Musique), du festival Musique Baroque en Avignon, de Fribourg, etc.

Outre leurs nombreux concerts passés et futurs (lors de la prochaine saison : Festival de Wallonie, Ohmigakudo de Tokyo, Sakura Hall Yonezawa du Japon), ils sont en résidence depuis 2014 et jusqu’en 2019 au Festival Musique et Mémoire (où chaque année voit la naissance de nombreuses créations artistiques : La Musique de Shakespeare, Proserpine de Lully, l’Intégrale des Sonates en trio de Buxtehude, l’Orfeo de Monteverdi, Le Tournoi Musical, etc.).

© Tom Callemin

print