Eva Zaïcik, mezzo soprano
Théotime Langlois de Swarte, Sophie de Bardonnèche, violons
Louise Pierrard, viole de gambe
Justin Taylor, clavecin & orgue

Le Taylor Consort naît de la rencontre de quatre jeunes musiciens complices souhaitant explorer ensemble le répertoire riche et passionnant de la sonate en trio à deux violons. Le Taylor Consort étend également son univers au répertoire vocal français des XVIIe et XVIIIe siècles ainsi qu’à la musique de chambre classique avec pianoforte.

Fondé autour du claveciniste et pianofortiste Justin Taylor, l’ensemble a déjà collaboré avec la mezzo-soprano Eva Zaïcik lors d’une résidence à la Cité de la Voix de Vézelay et a participé à plusieurs émissions de France Musique dont Les Mardis de la musique ancienne (Édouard Fouré Caul-Futy) et Génération Jeunes interprètes (Gaëlle le Gallic). En 2016, il s’est produit dans plusieurs festivals comme ceux de Château Thierry, Anacréon à Angers, OudeMuziek à Utrecht.

Disciple au Conservatoire national supérieur de musique de Paris de Blandine Rannou, d’Olivier Beaumont pour le clavecin, et de Roger Muraro pour le piano, Justin Taylor a remporté le célèbre concours de clavecin de Bruges en 2015 ainsi que le prix du public.

Le Taylor Consort est en résidence à la Fondation Singer-Polignac depuis 2016.

La sonate en trio, qui apparaît dans la seconde moitié du XVIIème siècle alors que le genre de la sonate commence à s’établir, n’est tout d’abord pas au goût des Français, qui sans doute n’accordent pas encore beaucoup de crédit au violon. Les Italiens, quant à eux, apprécient beaucoup ce nouveau genre que Corelli développe, établit et popularise. Il faut attendre la fin du XVIIème siècle pour que les Français osent composer des sonates en trio. Couperin cultive la juxtaposition de styles différents et n’hésite pas à emprunter aux Italiens ou aux Allemands dans ses pièces de musique de chambre, dont le meilleur exemple est sans doute son recueil de sonates en trio Les Nations. 

Répertoire : Corelli, Couperin, Dandrieu, Leclair…

Depuis ses débuts, le Taylor Consort  souhaite mettre leur travail instrumental au service du répertoire vocal. La collaboration avec la très talentueuse mezzo-soprano Eva Zaïcik se développe autour de leur répertoire de prédilection. Ils interprètent en effet les œuvres profanes ou sacrées de compositeurs tels que Montéclair, Clérambault, Charpentier ou encore Campra. Ne se limitant pas aux pages les plus connues de ces compositeurs, ils défendent avec beaucoup d’enthousiasme l’originalité et la qualité méconnue de certaines cantates ou motets moins fréquemment interprétés.

Répertoire : Héroïnes Tragiques (Handel, Dandrieu, Montclair, Clérambault, Campra…)

Quand Rameau meurt en 1764, un certain Wolfgang Amadeus Mozart a déjà 8 ans ! Soucieux de tisser des liens entre les périodes baroque et classique, les musiciens du Taylor Consort se plaisent à proposer des programmes mixtes alliant des sonates en trio baroque et de la musique de chambre de l’époque classique avec pianoforte. De Couperin à Mozart, de Bach à Beethoven, des filiations apparaissent à travers les époques.

à venir