XIXe édition du festival Bach en Combrailles : du 7 au 12 août 2017

TÉLÉCHARGER LA PROGRAMMATION 2017

Fondée en 1998 par Jean-Marc Thiallier, l’association Jean-Sébastien Bach en Combrailles a une ambition : construire un orgue à tuyaux, dans l’église de Pontaumur, au coeur des Combrailles.
Pour que ce projet devienne une évidence aux yeux des partenaires, l’association choisit d’organiser un Festival dédié à la musique de Bach. Le premier a lieu en 1999. L’orgue est inauguré en 2004.
Sous l’impulsion et avec le concours de Gilles Cantagrel, musicologue, et Patrick Ayrton, organiste et claveciniste (qui assure la direction artistique du festival jusqu’en août 2016), le Festival a pris de l’ampleur et réunit désormais chaque année 5000 festivaliers pour 18 concerts par édition.
Depuis sa création, le Festival a reçu Wieland et Sigiswald Kuijken, Zhu Xiao Me, Olivier Vernet, Patrick Cohen-Akenine, Gustav Leonhardt mais aussi des jeunes musiciens comme Nicolas Dautricourt, Noémi Boutin ou l’ensemble Les Surprises…

Depuis août 2016, la direction artistique du festival est confiée à Vincent Morel / Agence Rameau.

L’idée de construire un orgue à tuyaux dans l’église de Pontaumur est déjà ancienne, mais s’est concrétisée avec la création en 1998 du festival Bach en Combrailles dont le succès a généré les conditions nécessaires pour convaincre les partenaires de l’association du bien fondé d’un tel instrument.
On ne pouvait pas envisager d’offrir au public l’œuvre de Jean-Sébastien Bach sans aborder l’immense répertoire de sa musique d’orgue. Faire construire un orgue à tuyaux particulièrement adapté à sa musique était donc l’un des premiers buts de l’association Bach en Combrailles.
Après divers projets d’orgues baroques de type allemand, l’idée s’est focalisée sur une restitution de l’orgue d’Arnstadt, premier instrument dont Bach fut nommé titulaire en 1703, il était alors âgé de 18 ans. La découverte de cet instrument, récemment restauré dans son état d’origine, a été un «choc» et après une première esquisse, il est apparu que les dimensions de cet orgue d’Arnstadt étaient parfaitement adaptées au volume de l’église de Pontaumur, tant dans son aspect architectural que sonore.
Les plus grands spécialistes de Bach se sont immédiatement ralliés à cette idée unique en France et l’ont soutenue sans réserve.
L’orgue a été réalisé par l’atelier de François Delhumeau. Les tuyaux ont été réalisés chez Hermann Klein à Woerth (67) et Karl Giesecke à Göttingen (Allemagne). François Delhumeau ne fabriquant pour sa part que les jeux en bois (Soubasse du pédalier). L’harmonisation a été effectuée en collaboration avec Bernd Künhel, harmoniste allemand spécialiste des orgues historiques de ce pays. Ce qui est un critère d’authenticité supplémentaire.

L’orgue comporte 22 jeux :
Deuxième clavier : Grand-Orgue («Hauptwerk») : 11 jeux
Principal 8’ – Gemshorn 8’ – Viole de gamba 8’ – Quintadena 8’ – Bourdon 8’
Quinte 6’ – Octave 4’ – Octave 2’
Cymbel II – Mixture IV
Trompette 8’

Premier clavier : Positif pectoral («Brustwerk») : 7 jeux
Bourdon 8 – Quinta 3′
Principal 4’ – Nachthorn 4’ – Flûte 4’
Sesquialtera II – Mixture III

Pédalier : 4 jeux
Soubasse 16’ – Principal 8’
Posaune 16’ – Cornet 2’