« Les Timbres sont un ensemble techniquement virtuose, musicalement complice, poétiquement juste. Que demander de plus ? » (Classiquenews 2015)

Yoko Kawakubo, violon
Myriam Rignol, viole de gambe
Julien Wolfs, clavecin

Les Timbres collaborent régulièrement avec
Mathilde Vialle, Pau Marcos, Maite Larburu, Elise Ferrière
Etienne Floutier, Benoît Laurent, Julia Kirchner, Marc Mauillon 
Elodie Fonnard, Céline Barbarin, 
et l’ensemble japonais Harmonia Lenis.

Trio de solistes dont l’entente musicale et humaine crée un son unique, l’ensemble Les Timbres est le fruit d’une amitié profonde qui se compléta avec les années d’une forte complicité artistique. Il a été fondé en 2007 par trois musiciens aux parcours variés : la violoniste japonaise Yoko Kawakubo, la violiste française Myriam Rignol et le claveciniste belge Julien Wolfs. Ils sont rejoints régulièrement par d’autres artistes (chanteurs, instrumentistes, danseurs, comédiens, …) avec lesquels ils partagent des projets alliant recherche, création et transmission.
Leurs enregistrements sont unanimement salués par le public et la critique spécialisée : « Un travail d’orfèvre sensible et illuminé par l’intelligence. Les Timbres nous livrent une éblouissante leçon de musique de chambre »  – DIAPASON (Pièces de Clavecin en Concerts de Jean-Philippe Rameau – 2014, Diapason d’Or ; La Suave Melodia – 2015, 5 Diapasons ; Les Concerts Royaux de François Couperin – à paraître en avril 2018).

Après leurs études instrumentales, les musiciens des Timbres ont également obtenu avec les honneurs un Master de Musique de Chambre au CNSMD de Lyon. De plus et sans rien céder à l’exigence de leur carrière de concertiste (comme en témoignent les nombreux concours internationaux dont chacun est lauréat) ils prennent à cœur leur mission de transmission artistique, rendue évidente grâce à leur formation pédagogique (Certificat d’Aptitude, Master de pédagogie, etc.). Ils enseignent actuellement dans des établissements musicaux réputés, tout en imaginant des formules de concert pédagogique à destination de publics jeunes et/ou familiaux (tel que le spectacle « Blanche-Neige et les Sept Notes »).

Dès sa création, l’ensemble Les Timbres fut régulièrement récompensé lors de nombreux concours internationaux de musique de chambre en y obtenant régulièrement la distinction si appréciée des musiciens qu’est le « Prix du Public ». En 2009, il remporta notamment le Premier Prix au prestigieux Concours International de Musique de chambre de Bruges (Belgique), ainsi que le Prix de la meilleure création contemporaine.

Les musiciens des Timbres développent non seulement une vision personnelle du répertoire si riche et magnifique composé pour leur formation aux XVIIème et XVIIIème siècles, mais explorent aussi en profondeur le travail de la musique de chambre (couleurs, confiance, improvisation, etc.). La recherche des timbres est au cœur de ce travail, et notamment l’alliance des différents timbres des instruments à cordes (qu’elles soient frottées ou pincées).

En concert, ils se produisent partout en Europe, et au Japon (comme par exemple au Festival d’Ambronay, au Concertgebouw de Bruges, à Tokyo Opera City, à la Philharmonie Narodowa de Varsovie, etc.). Les Timbres ont remporté un véritable succès lors de leur dernière saison, notamment lors des concerts à l’Auditorium du Louvre (retransmis par France Musique), du festival Musique Baroque en Avignon, de Fribourg, etc.

Outre leurs nombreux concerts passés et futurs (lors de la prochaine saison : Festival de Wallonie, Ohmigakudo de Tokyo, Sakura Hall Yonezawa du Japon), ils sont en résidence depuis 2014 et jusqu’en 2019 au Festival Musique et Mémoire (où chaque année voit la naissance de nombreuses créations artistiques : La Musique de Shakespeare, Proserpine de Lully, l’Intégrale des Sonates en trio de Buxtehude, l’Orfeo de Monteverdi, Le Tournoi Musical, etc.).

The ensemble Les Timbres sprung out of musical and human common understanding, and was created by three young musicians from varied backgrounds :
Japanese violinist Yoko Kawakubo, fourth Prize in the International Competition of Baroque Violin of Rovereto in Italy (2007), a graduate of the University of Fine Arts of Tokyo – Japan – and from Odile Edouard’s class at the National Conservatory of Lyon – France – (Master and DNSPM Très Bien à l’Unanimité avec les Félicitations du Jury);
French viola da gamba player Myriam Rignol who graduated from the National Conservatory of Lyon, France (Marianne Muller’s class) and the Musikhochschule of Köln, Germany (Rainer Zipperling’s class), and won the second Prize at the International Viola da Gamba Competition « Bach-Abel » (Köthen, Germany, 2009), the first Prize at the Yamanashi International Early Music Competition (Kôfu, Japan, 2010), and the second Prize and Public Audience Prize at the International Competition of Bruges ; and Belgian harpsichordist Julien Wolfs, first Laureate of the International Competition of Harpsichord of Bruges – Belgium – in 2007 (Second Prize ex-æquo and Public Audience Prize), who studied at the Conservatory of Amsterdam – Netherlands – in Menno Van Delft’s class and at the IMEP of Namur – Belgium – , where he was gained the highest honours for his Master of Music and his Master of Pedagogy.
The Trio practises very often, with the clear intention of not only exploring the wonderfully rich repertoire already existing for this formation, but also to develop as an ensemble. They strongly value expressivity, trust and reactivity between the members, and improvise as a group.

The ensemble participated in the 10th Premio Bonporti (international competition for chamber music of Rovereto, Italy) where they were awarded Fourth Prize, the Audience Prize and the Special Prize of the Jury for the best realization of the basso continuo.

In August 2009, they were awarded the First Prize at the prestigious International Competition for Chamber Music of Bruges (Belgium), and the Special Prize for the best contemporary piece.
In December 2012, they received the Pro Musicis International Award, a competition whose mission is “to nurture and share the artistic inspiration of the world’s finest concert artists”.
The three young musicians are also passionate advocates of their instruments as means of expression in themselves, and not only as tools to interpret music of the baroque period. For these reasons they are also very interested in contemporary pieces for historical instruments.
Indeed, they performed at the Musica Antiqua Festival of Bruges (Belgium) the world première of “Keihatsu” (Yoju-mi Kawori) which was awarded a special prize.
The ensemble has kept a busy concert schedule since 2007. They have performed in the Festival de Wallonie, the Festival Jeunes Talents in Paris, the Bach Festival of Saint-Donat, the Festival Embar(o)quement, the Festival Liaisons Musicales, at the Bruges Concertgebouw and many other venues in France, as well as in Italy, Spain, Germany, Belgium and Japan.

 

 

Les Timbres
Yoko Kawakubo violon
Myriam Rignol viole de gambe
Julien Wolfs  clavecin

Le succès des Sonates qui ont paru depuis peu, en Pieces de Claveçin avec un Violon, m’a fait naître le dessein de suivre à peu près le même Plan dans les nouvelles Pieces de Claveçin que je me hazarde aujourd’hui de mettre au jour : j’en ai formé de petits Concerts entre le Claveçin, un Violon ou une Flute, & une Viole ou un 2e Violon ; le Quatuor y regne le plus souvent.”  (Rameau, Avis aux Concertants)

 

 

Presse
« Un travail d’orfèvre sensible et illuminé par l’intelligence. Les Timbres nous livrent une éblouissante leçon de musique de chambre (…). » (Diapason)
« La version qu’en donne Les Timbres est d’emblée admirable. » (Agoravox)
« Le violon charmeur avec juste ce qu’il faut de mordant de Yoko Kawakubo, la viole moirée et chaleureuse de Myriam Rignol, le clavecin précis et pétillant de Julien Wolfs méritent certes des éloges individuellement, mais on a surtout envie de saluer la belle entente qui règne entre eux et leur permet de trouver en permanence le ton juste et de dialoguer de façon naturelle (…) ». (Passée des arts)

 

 

 

Les Timbres
Yoko Kawakubo violon
Myriam Rignol violes de ambe
Julien Wolfs orgue et clavecin

Harmonia Lenis
Kenichi Mizuuchi flûtes à bec
Akemi Muramaki clavecin et orgue

L’ensemble Les Timbres s’est révélé au public quand il a gagné le premier prix au prestigieux Concours International de Musique de Chambre de Bruges en 2009. Il a décidé de rejoindre le label Flora et leur collaboration a débuté avec les Pièces de Clavecin en Concerts de Jean-Philippe Rameau en 2014. Ce premier CD a reçu un Diapason d’Or. Pour le présent enregistrement, Les Timbres ont invité l’ensemble japonais Harmonia Lenis, avec lequel ils travaillaient en collaboration franco-japonaise depuis 2010. Cet enregistrement illustre l’évolution de la musique dans l’Italie du nord autour de 1600, à l’époque où une nouvelle façon de chanter solo voit le jour, dans laquelle les mots prévalent sur les sons, époque de profonds changements dans le répertoire de la musique instrumentale également. Durant le 16ième siècle, les instruments se bornaient à doubler ou accompagner les voix. Le répertoire instrumental consistait principalement en arrangements de pièces vocales ou alors en de simples danses. Toutefois, vers la fin du siècle, les instruments commencent à acquérir un statut autonome. En effet, plusieurs styles spécifiquement instrumentaux voient le jour, donnant naissance à de nouvelles formes de musique.

 

« Rarement un programme n’aura aussi bien mérité et porté son titre que le parcours jubilatoire proposé par Les Timbres, associés au duo japonais Harmonia Lenis dans des pièces instrumentales du premier baroque. »  (Resmusica)

 

21 juillet 2018
22 juillet 2018
23 juillet 2018
24 juillet 2018
25 juillet 2018
26 juillet 2018
  • Les Timbres • Festival Musique en Ecrin

    26 juillet 2018  20 h 30 min - 21 h 30 min

    Voir plus de détails

27 juillet 2018
  • Les Timbres • Festival Valoire Baroque " Tournoi Musical"

    27 juillet 2018  21 h 00 min - 22 h 00 min
    Salle gabriel julliard, 73450 Valloire

    Voir plus de détails

 

© Tom Callemin, Maëlys Snoeck